Histoire

HISTOIRE

L’histoire de Goux-les-Usiers se confond avec celle du Val d’Usiers. Les origines du village sont liées à la légende de St Valère, archidiacre de Langres, fuyant les vandales et se réfugiant dans le Jura, suggérant la construction d’une église dans le Val, dès le haut moyen-âge.

Au 12ème siècle, la région passe à la maison de Joux, et au 13ème siècle la Seigneurie d’Usier est créée par Henri de Joux pour son fils Hugues. Le village de Goux est alors cité dans les textes avec les 2 autres villages de Bians et Sombacour.

Les relations entre les villages sont conflictuelles et le désir d’autonomie féodale des communautés aboutit à l’établissement de traités de délimitation des terres et de partages des communaux entre les 3 villages du Val en 1717.

D’après des documents de 1279, Goux apparaît comme l’un des pôles de peuplement du Val. Entre 1688 et 1790, la population double et atteint 472 habitants à la fin du 18ème siècle. Le maximum démographique est atteint en 1866 avec 816 habitants.

La polyculture constitue d’abord l’activité principale des Romés (nom des habitants de Goux), mais l’élevage se développe progressivement. Au 20ème siècle, le passage du tacot dans la commune ouvre cette dernière sur l’extérieur.

DES PERSONNALITÉS AU VILLAGE

Augustin FAUCONNET

Augustin Fauconnet, né le 16 décembre 1700 à Lièvremont et décédé le 1er avril 1781 à Goux-lès-Usiers, est un maître sculpteur ayant meublé de ses œuvres, de style baroque (retables, chaires à prêcher, fonts baptismaux et confessionnaux), une quinzaine d’églises de Franche-Comté.

Patrick Fréchard / Philippe Bulle / Olivier Barrelet, « Augustin Fauconnet, maitre sculpteur dans le Haut-Doubs au XVIIIèmesiècle ».

http://www.cecafc.com/Files/120619/18458073144834.pdf

Robert FERNIER

Robert Fernier ( – ) est un artiste-peintre français, fondateur du musée Courbet à Ornans et auteur du catalogue raisonné de l’œuvre de Gustave Courbet.

Peintre de la Franche-Comté, cela lui vaudra entre les deux guerres, le qualificatif de « peintre de la neige ». Il glanera les récompenses et une médaille d’or à l’Exposition internationale de 1937. Après une vie consacrée à évoquer le paysage et les mœurs de son petit pays jurassien, il subira à partir de 1949 l’attrait de l’Orient. Après un séjour au Maroc, il ira successivement en Algérie, puis à Madagascar (où il séjournera longtemps, de 1952 à 1958), dans l’archipel des Comores, à La Réunion et enfin en Polynésie, où il vécut de 1962 à 1965.

Rentré en France, après avoir fixé les paysages et les mœurs des peuples d’Afrique et d’Océanie, il se consacra de nouveau à la nature jurassienne, ébloui désormais des couleurs vives tropiques. Il partageait sa vie entre Paris, où son second métier d’écrivain d’art le retenait et son château de Goux-les-Usiers, où il peignait.

http://www.robert-fernier.org/

Michaël ISABEY

Michaël Isabey est un footballeur puis entraîneur français, né le  à Pontarlier dans le département du Doubs.

Milieu offensif des années 1990 et 2000, c’est un joueur emblématique du FC Sochaux où il passe la majeure partie de sa carrière professionnelle.

https://www.lequipe.fr/Football/FootballFicheJoueur2728.html